La Sainte Vierge serait devenue orthodoxe !

Cette information se relaie de plus en plus dans les milieux de la tradition. En effet, la demande de la Vierge à Fatima que la pape et, unis à lui, l’ensemble des évêques du monde consacre la Russie à son Cœur Immaculée aurait été respectée, d’où la conversion massive de la Russie à l’Orthodoxie !

« Je viendrai demander la consécration de la Russie à mon Coeur Immaculé…Si des gens assistent à mes requêtes, la Russie sera convertie et le monde aura de la paix. » Nous avions vu que le sens du mot conversion n’est pas anodin, visiblement il faut croire que notre Mère du ciel est devenue orthodoxe, ou peut-être oecuméniste ?

Cessons de plaisanter et regardons un peu plus la source d’un tel sophisme : l’évolution de la Russie ne peut que nous réjouir, et elle touche particulièrement nos cœurs de chrétiens à l’heure où notre société entièrement sécularisée vote les lois les plus abjectes et où un discours de compromission ne cesse d’émaner des plus hautes autorités de l’Eglise.

Dans un tel contexte, la Russie nous apparaît inévitablement comme une lueur d’espoir, espoir face à la sécularisation et l’immoralité dans toute son abjection, mais aussi face à l’Islam qui nous envahit jour après jour et dont la Russie semble vouloir repousser les assauts en proposant, non pas la laïcité anti-religieuse, mais le modèle civilisationnel du christianisme.

Alors bien sûr que nous nous réjouissons de voir le président Poutine parler du travail de collaboration entre l’Eglise et l’Etat, de voir les églises et les monastères refleurir dans ce pays que le communisme avait ravagé, de voir cette société se tourner vers les préceptes de l’Evangile et retrouver le chemin de la pratique religieuse. C’est une transformation extraordinaire et profondément réjouissante !

Pour autant peut-on affirmer qu’un tel redressement est le résultat des consécrations successives faites dans le but officiel de respecter les demandes de Notre Dame à Fatima ? Certes, dire que Notre Dame a été insensible à toutes les prières faites à cette intention de par le monde serait sans doute bien téméraire, mais on peut déjà poser les éléments suivants :

–          une telle demande n’était pas difficile à respecter, et selon les conditions demandées. Et même si certaines difficultés pouvaient jaillir, il est difficile d’admettre que la Sainte Vierge fasse « l’effort » de venir sur terre pour demander des choses néfastes ou insensées !

–          le refus réitéré d’obtempérer aux demandes exactes de la Vierge est la marque d’un orgueil ou d’un rejet, et il est difficile de croire qu’une consécration a minima, conséquence du refus d’un orgueil obstiné ou même d’un mépris, serait agréé du Ciel.

Un autre élément d’importance : la Sainte Vierge n’a pas dit que la Russie sortirait du communisme, non, elle a dit que la Russie se convertirait. Or si l’on en croit nos amis qui considèrent que la situation actuelle de la Russie est la réponse du Ciel à cette consécration, il faut logiquement considérer que la Sainte Vierge considère le retour à l’orthodoxie comme une grâce ! La Sainte Vierge serait donc devenue orthodoxe ?

On touche là à quel point cet œcuménisme a pénétré les esprits même dans la tradition ou du moins ceux qui s’en réclament encore. Evidemment, le retour à l’orthodoxie ne peut être considéré par un catholique comme LA conversion promise par la Sainte Vierge.

En revanche, il est raisonnable de penser que la providence prépare les choses, doucement. Il n’est pas impossible que cet état de l’orthodoxie soit comme une préparation à la conversion et donc au retour à l’Eglise une, sainte, catholique, apostolique et romaine, retour qui se fera le jour où les demandes de la Vierge auront enfin été respectées.

Austremoine