Les pharisiens du nouveau testament : l’ancien SS Erich Priebke enterré par la FSSPX

Quelle honte ! Un ancien SS va être enterré par la FSSPX, en Italie : M. Erich Priebke ! Vous rendez-vous compte, voilà le comble de l’antisémitisme, le sommet de la haine, la preuve du schisme, une raison supplémentaire d’excommunication, le péché mortel impardonnable, la complicité prouvée avec la négation de l’unique dogme mondial !

Hypocrites !

Et tous ces catholiques de salon, ces mondains qui s’inquiètent et s’étonnent de cet énième « dérapage » de la FSSPX, qui jugent à l’aune de leur petit respect humain minable que c’est médiatiquement risqué, que vraiment c’est donner le bâton pour se faire battre, somme toute qu’il ne faut pas exagérer !

Pharisiens !

Pharisiens qui refusent de s’offusquer lorsque des homosexuels notoires voient leurs obsèques célébrées dans des églises, qui acceptent si bien le compromis quand il s’agit du dogme ou de la morale catholique, qui justifient toutes les excentricités d’une hiérarchie déboussolée par le concile Vatican II.

Tous ces sépulcres blanchis ne se demandent à aucun moment si cet homme s’est confessé, s’il a paru justifié devant Dieu. Personne ne s’enquiert si par la suite la vie de cet homme a peut-être pu corriger des années d’égarement. Personne ne se pose la question de savoir si cet homme n’a pas demandé humblement pardon à Dieu de ses fautes.

Cet homme a commis des crimes, peut-être. Mais il est baptisé et il est mort en chrétien, réconcilié avec Dieu. Souffrez le droit de l’Eglise qui lui accorde l’honneur de la sépulture ecclésiastique.

Cet homme sur lequel se déverse la haine de la pensée unique, aura sans doute une bien meilleure place dans le Paradis que tous ces fils de mensonge, si toutefois ces derniers y accèdent. C’est l’Evangile qui le dit, et l’Evangile est catholique, c’est la parole de Dieu.

« Deux hommes montèrent au temple pour prier; l’un était pharisien, et l’autre publicain. Le pharisien, debout, priait ainsi en lui-même : O Dieu, je te rends grâces de ce que je ne suis pas comme le reste des hommes, qui sont ravisseurs, injustes, adultères, ou même comme ce publicain; je jeûne deux fois la semaine, je donne la dîme de tous mes revenus. Le publicain, se tenant à distance, n’osait même pas lever les yeux au ciel; mais il se frappait la poitrine, en disant: O Dieu, sois apaisé envers moi, qui suis un pécheur. Je vous le dis, celui-ci descendit dans sa maison justifié, plutôt que l’autre. Car quiconque s’élève sera abaissé, et celui qui s’abaisse sera élevé. »

Austremoine

Communiqué de la FSSPX – district d’Italie

La religion catholique est celle de la miséricorde et du pardon

Ces dernières heures, la Fraternité Saint-Pie X a reçu la demande de la part de la famille de M. Erich Priebke de pouvoir célébrer les obsèques de l’ex-officier allemand controversé, qui fut condamné par la justice italienne pour le massacre atroce des Fosses ardéatines.

Un chrétien qui a été baptisé et qui a reçu les sacrements de la Confession et de la Sainte Eucharistie, quels qu’aient été ses fautes et ses péchés, dans la mesure où il meurt réconcilié avec Dieu et avec l’Église a droit à la célébration de la messe et aux obsèques.

Par la présente, nous confirmons notre refus de toute forme d’antisémitisme et de haine raciale ainsi que de toute forme de haine. La religion catholique est celle de la miséricorde et du pardon.

Ces funérailles auraient dû se dérouler de manière privée, sans aucune publicité ou instrumentalisation médiatique.

En souhaitant à tous les journalistes un bon travail, nous restons convaincus de la nécessité de ne pas transformer un acte de piété chrétienne en un geste idéologique, la piété et la miséricorde ne pouvant pas être à géométrie variable, mais devant toujours guider l’Église de Dieu.

Enfin, nous démentons de manière absolue toutes les déclarations prétendues de membres de la Fraternité recueillies ces dernières heures par les journaux.

Le district d’Italie de la Fraternité Saint-Pie X